Nos volailles

100 % de la production céréalière de la ferme est destinée à l’alimentation de nos volailles. Après confection des huiles, les « tourteaux » de tournesol et de colza (résidus de matière solide après pression des grains) fournissent un apport supplémentaire en protéines.
Les poules pondeuses ne mangent que des tourteaux de tournesol, le colza pourrait dénaturer le goût de leurs oeufs.

Les volailles produites à la fermes partent dans un abattoir agréé « Agriculture Biologique » chaque semaine, puis sont ramenées dès le lendemain à la ferme en camion-réfrigéré. Stockées en chambre froide, elles seront

vendues sur les marchés, présentées dans une vitrine réfrigérée. Ainsi, la chaîne du froid n’est jamais rompue.

 

Nos poulet

 

 

L’exploitation peut élever jusqu’à 5 000 poulets, répartis sur cinq bâtiments. Chaque poulet dispose, en plus de l’espace couvert, d’une surface moyenne de 4 m² pour gambader à sa guise.
L’abattage se fait à partir de 115 jours et peut s’étendre sur une période de 3 semaines.

 

Seuls les poulets ayant pu gambader peuvent offrir une chair ferme. Les volailles bio sont moins grasses que les autres note l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments. Les poulets bio abattus entre 91 et 150 jours sont trois fois plus maigres que leurs cousins élevés en batterie abattus à 42 jours , la graisse fondant à la cuisson. Voilà de quoi relativiser le prix de la viande au kilo !.

Le Label AB garantit une race de poulets à croissance lente , rustique, vivant dans  des bâtiments de petite taille.

Nos pintades

 

Trois bâtiments accueillent chacun 250 pintades (plus de 4 m² par pintade).
Les pintades sont abattues à partir de 120 jours, sur une période d’un mois environ.

Nos dindes de Noël

L’élevage des dindes nécessite 8 mois de soins constants, c’est pour cela que nous avons choisi de n’en élever qu’une centaine par an.

Chaque dinde dispose d’environ 30 m² à l’air libre !Fragile en début de vie, elle engraisse tout doucement en 8 mois pour se retrouver sur vos tables farcie aux marrons par exemple.

Il faut la cuire tout doucement, au four en l’arrosant de temps à autre.

 

Nos poulardes (volaille féstive de Noël)

Les poulardes nécessitent 6 mois d’élevage, fini au lait entier de vache pour obtenir une viande persillée très tendre. L’exploitation élève 150 poulardes dans un bâtiment et un espace à l’air libre moyen de 8 m² par poularde.

C’est  une jeune poule n’ayant jamais pondu. Vers l’âge de 6 semaines elle vit en liberté et présente des caractères particuliers d’engraissement, durant son dernier mois (nourrie au lait Biologique) et à l’abri de la lumière.

Pendant 20 semaines elle mange des aliments fabriqués sur place à la ferme et pèse entre 2 kg et 2.5 kg environ prête à cuire et donne une chair tendre, blanche,  fine et goûteuse, enveloppée d’un peu de graisse. La cuisson doit être très lente.

Nos poules « au pot »

Il s’agit de poules pondeuses de plus d’un an, qui entrent dans la catégorie « Poules de réforme ». Nous les renouvelons tous les ans afin que la qualité gustative des oeufs soit la meilleure possible.

 

Nos coqs

Vieux mâle (plus de deux ans de vie) il est réputé pour sa chair ferme ; il requiert une cuisson longue et lente dans une marinade (coq au vin ou au cidre) ;

Aucun commentaire pour l’instant.